Histoire de lapins

Le mot lapin est un terme très général qui désigne plus d'une vingtaine d'espèces de mammifères à grandes oreilles de la famille des léporidés. A lui seul le Lapin européen (Oryctolagus cuniculus) est à l'origine des multiples races de lapins domestiques élevées à présent dans le monde entier. Les lapins ont en commun une silhouette moins élancée que celle des lièvres et, contrairement à ces derniers, ils naissent aveugles et nus, cachés dans un nid avant de pouvoir sortir à l'air libre. Les animaux désignés par ce terme sont très présents dans la culture. Le mot « lapin » est utilisé aussi bien comme patronyme que comme marque commerciale. De nombreux personnages fictifs célèbres sont également des lapins et l'animal aux longues oreilles est présent dans l'art et la littérature tout autant que dans la culture populaire, la mythologie et la symbolique de plusieurs continents.

Espèces et races
Les lapins sont présents un peu partout sur la planète et se répartissent en neuf genres, tous classés dans la famille des léporidés, avec leurs proches parents les lièvres. Ce ne sont donc pas des rongeurs mais des lagomorphes. Sept de ces genres ne comprennent qu'une seule espèce, le genre Nesolagus comprend deux espèces et le genre Sylvilagus ou lapins d'Amérique, comprend quinze espèces, soit 24 espèces différentes de lapins en tout.
Les lapins sauvages les plus courants sont :
- Le lapin d'Amérique, terme qui regroupe plusieurs espèces d'Amérique du Nord, du genre Sylvilagus.
- Le lapin de garenne, désigne le Lapin européen (Oryctolagus cuniculus) resté sauvage.


Les lapins dans la culture
Le lapin est très présent dans la culture populaire et enfantine mais aussi dans la mythologie et comme symbole dans des cultures et des professions très diverses un peu partout dans le monde. Le monde du marketing s'en est également emparé, créant des mascottes célèbres comme le lapin rose infatigable de Duracell, l'imprudent lapin du métro parisien ou encore l'élégant lapin de Playboy. Les lapins, en motifs ou en peluches font aussi partie des classiques de l'univers enfantin.

Symbolisme et mythologie
Le lapin de Pâques apporte les œufs de Pâques aux enfants dans les pays anglo-saxons. Des lapins en peluche ou en chocolat sont aussi offerts à cette occasion. En effet c'est la déesse de l'aube et du printemps (Eostre, Eastre ou Ostara), dont l'animal familier est un lapin, qui est à l'origine du mot Pâques : Easter en anglais ou Ostern en allemand. Dans le nord ouest de l'Europe, le lapin est remplacé par le lièvre et en Australie, où le lapin trop prolifique est considéré comme nuisible, on lui substitue depuis peu le bilby, un petit marsupial qui lui ressemble par la taille et les grandes oreilles mais qui est une espèce protégée en voie de disparition dans ce pays. Détail d'un calendrier aztèque montrant un lapin. Le lapin blanc est un personnage de la mythologie japonaise aussi bien que de la littérature occidentale avec celui que Lewis Carroll fait poursuivre par Alice au pays des merveilles et que l'on retrouve De l'autre côté du miroir ou, plus récemment, celui du film Matrix tatoué sur l'épaule d'un personnage. C'est aussi traditionnellement la couleur des lapins sortant du chapeau des prestidigitateurs. Les reliefs sur la lune évoquent la forme d'un lapin En astrologie, le lapin est un signe de l'horoscope chinois et du calendrier des Aztèques. Pour ces derniers le lapin est un signe bénéfique, symbole d'abondance et de travail même s'il est aussi associé à la crainte et à l'ivrognerie.[14] Pour les chinois les gens nés sous le signe du Lapin sont d'un naturel aimable, franc, honnête, diplomate et aimés par leur entourage et leurs aînés.

En Chine encore, le Lapin de jade est associé à la fête de mi-automne dans les communautés chinoises du monde. On le représente debout, préparant un médicament dans un mortier. Le lapin est un symbole du culte de la lune, sur laquelle, selon la légende, vivrait un lapin. On déguste à cette occasion encore des « gâteaux de la lune » ornés d'un lapin et, peu avant la fête du double neuf, la tradition voulait que les chasseurs aillent tuer un lapin ou un lièvre et que l'on fasse un civet. Consommer du lapin aurait aussi des vertus médicinales. On faisait porter aux enfants des chaussons brodés ou taillés en forme de tête de lapin, censés les aider à marcher plus rapidement. Enfin, le lapin est présent dans de nombreux contes et légendes enfantines expliquant pourquoi ils ont les yeux rouges, de longues oreilles, la lèvre fendue ou une courte queue. Dans les contes antillais, le personnage récurrent Compère lapin représente la malice, le cynisme, et la débrouillardise. Le lapin étant très prolifique, il est considéré, comme un symbole de fécondité dans plusieurs pays.


Proverbes et expressions

    « C'est un chaud lapin », c'est un séducteur.
    « Détaler comme un lapin », s'enfuir.
    « Recevoir le coup du lapin », coup mortel sur les vertèbres cervicales.
    « Poser un lapin », ne pas aller au rendez-vous qu'on a donné.


( source : wikipedia )